Home » Ramen japonais tantanmen – recette facile
Japanese ramen tantanmen - my easy recipe

Ramen japonais tantanmen – recette facile

Connaissez-vous le ramen japonais tantanmen ? Si je vous dis ramen, vous devriez savoir à peu près de quoi je parle. Cependant, si je vous dis tantanmen, pas sure que vous sachiez de quoi il s’agit. Et pourtant le tantanmen est également un ramen japonais. Certes pas le plus connu, ce qui est fort regrettable!

Ramen japonais tantanmen - recette facile
Regardez ce bouillon crémeux et savoureux !
Jump to Recipe Print Recipe

Les origines du tantanmen

Avant que je ne vous livre mes secrets sur comment faire un tantanmen chez vous en 30 minutes, voici la petite histoire derrière ce délicieux bol de nouilles super réconfortant. Le ramen japonais tantanmen est une adaptation du fameux dandanmian 担担面 qui vient du Sichuan, Chine.

A l’époque les vendeurs de rue transportaient ce plat sur leur épaule à l’aide d’une palanche en bambou. Pour alléger le poids, les nouilles sont vendues sans le bouillon. Le tantanmen a fait son apparition dans les années 50 au Japon grâce à un chef chinois. Il a dû s’inspirer du dandanmian ainsi que de la recette de majiangmian 麻酱面, originaire de Shanghai. Ce dernier utilise de la pâte de sésame.

Maintenant que vous connaissez un peu l’histoire du ramen japonais tantanmen, passons à la recette.

Ce dont vous aurez besoin pour faire mon tantanmen

Un bouillon de poulet en cube – s’il y a bien une recette de ramen dont on peut se permettre de prendre un raccourci, c’est bien celle-ci. En effet, ici nous pouvons nous permettre d’utiliser du bouillon en cube et non un bouillon maison qui demande beaucoup de temps de préparation. Attention, nous n’allons pas pour autant compromettre les saveurs de ce plat grâce aux différents aromates et condiments que nous allons utiliser.

Du porc haché – comme vous le savez le porc est une viande très consommée en Asie. Vous pouvez le remplacer par du boeuf, voire même une viande plus maigre comme le poulet ou la dinde

Pâte de sésame – ou sauce tahini. Oui, oui, cette pâte que vous utilisiez jusqu’à présent uniquement pour faire votre délicieux houmous maison. Vous pouvez d’ailleurs tester ma recette de houmous à la betterave rôtie ici, un vrai régal !

Pâte à miso – ou du Doujiangbang chinois ou du Gojuchang coréen. Vous pouvez utiliser l’un comme l’autre. Les trois sont fabriqués à partir de fèves de soja fermentées

Lait de soja non-sucré – le soja est plus communément utilisé mais vous pouvez utiliser du lait d’amande ou de cajou

Ail, gingembre et cébettes ou oignons nouveaux – si vous me suivez depuis un moment, vous savez que c’est mon trio d’aromates favoris

Assaisonnements – sauce soja, vinaigre de riz, saké, huile pimentée (optionnel, ne pas en mettre si vous cuisinez pour des enfants en bas âge)

Garnitures – les garnitures les plus courants sont le nikumiso qui est le porc braisé avec la pâte miso, des bok choy blanchis (ou épinards ou des feuilles de blettes) et/ou des pousses de haricots mungo, œuf mollet et le vert des cébettes. Si vous pouvez trouver des zhacai, émincez et ajoutez-en un peu dans vos bols. Ce sont des feuilles de moutarde vinaigrées. Elles apporteront une touche d’acidité très agréable.

Ainsi que des nouilles ramen évidemment – on utilise généralement des nouilles de blé qui sont légèrement jaune à cause de l’eau alcaline utilisée et non pas par la présence d’œuf. Si vous n’en trouvez pas, utilisez des nouilles de blé normales. Je déconseille les nouilles soba ici car je trouve qu’elles ne vont pas bien avec notre délicieux bouillon crémeux.

Comment faire une version végétarienne/végétalienne du tantanmen

Pour cela, il vous suffira d’utiliser un cube de bouillon de légumes. Il faudra également remplacer le porc par un bloc de tofu ferme dont vous aurez presse l’excèdent d’eau dans une mousseline. Je vous recommande d’y ajouter quelques champignons séchés shiitake réhydratés et émincés. Vous pouvez également prendre des champignons eryngiis que vous aurez coupes en petits dés. Vous les faites revenir ensemble dans le wok comme pour le porc – étapes expliquées plus bas.

Mon pas-à-pas pour faire un délicieux tantanmen maison

Ma recette peut se faire en une demi-heure si vous suivez bien ces étapes dans l’ordre. Gardez-en tête que le plus long reste la mise en place :

  1. Porter une grande et une petite casserole d’eau à ébullition. Ajoutez une cuillerée à soupe de vinaigre dans la petite casserole pour cuire les œufs mollets
  2. Pendant que l’eau chauffe, émincer l’ail et les cébettes en séparant bien le blanc du vert, râper le gingembre et dans un bol mélanger la sauce soja avec le saké, l’huile pimentée et la pâte miso  
  3. Préparer la sauce à la pâte de sésame puis la répartir dans 4 bols à ramen
  4. Dissoudre le cube de bouillon de poulet dans l’eau et le lait de soja en portqnt à ébullition puis éteindre le feu
  5. Laver les pousses d’haricots mungo ainsi que le bok choy, mettre le porc et l’huile végétale près du wok

Maintenant que la mise en place est terminée, mettre les œufs dans la petite casserole d’eau bouillante et les cuire pendant 7 minutes (pensez à régler l’alarme). Pendant que les œufs cuisent, chauffer l’huile végétale dans le wok puis ajouter le porc. Faire revenir jusqu’à ce la plupart de l’eau de la viande ait disparu. Puis ajouter l’ail, le gingembre et le blanc des cébettes. Faire revenir jusqu’à ce que le tout dégage son arôme. Puis ajouter le mélange miso. Mélanger bien afin que le porc soit bien enrobé des condiments. Réserver.

Ramen japonais tantanmen - recette facile
Le nikumiso est tellement riche en saveux !

Pendant que la viande rissole, cuire les nouilles dans l’eau bouillante du grand pot en suivant le temps indiqué sur le paquet. Sortir les nouilles à l’aide d’une passoire et bien les égoutter. En gardant l’eau de cuisson, blanchir les bok choy 1 minute puis les pousses de haricots mungo 30 secondes. Bien les égoutter avant de servir.

Comment présenter les bols de tantanmen

Verser un quart du bouillon dans chaque bol contenant le mélange de pâte au sésame puis touiller doucement afin de dissoudre la pâte. Ajouter les nouilles dans chaque bol. Utiliser les baguettes pour « ébouriffer » légèrement les nouilles afin qu’elles soient bien enrobées du bouillon

Placer les différentes garnitures sur les nouilles et servir immédiatement

Ramen japonais tantanmen - recette facile
Recette adaptable, ajoutez les garnitures de votre choix !

Que vous l’aimiez avec de la viande ou complètement végétale, cette recette est à tester au plus vite ! Ne vous fiez pas aux apparences, elle est plus facile à realiser que ce que la longueur de la recette ne laisse paraitre. Et n’oubliez pas de me tagguer sur mes réseaux sociaux pour me montrer vos délicieux bols

Ramen japonais tantanmen – recette facile

Recette de LuPlat : plat principalCuisine : japonaiseDifficulté : Facile
Servings

4

servings
Prep time

30

minutes
Cooking time

15

minutes

Le Tantanmen est un ramen japonais dont les origines sont chinoises. Ne vous fiez pas a la longueur de ma recette, elle est bien plus facile a réaliser ! Essayez ma recette et elle vous ouvrira un tout nouveau monde de ramen

Ingredients

  • Pour la sauce au sésame :
  • 4 CS de pâte au sesame

  • 2 CS de sauce soja ou soyu tare

  • 1 CS de vinaigre de riz noir

  • 1 CS d’huile pimentée – optionnel

  • Pour le bouillon :
  • 500 ml d’eau

  • 500 ml de lait de soja non-sucré

  • 1 cube de bouillon de poulet

  • Pour le porc :
  • 250 g de porc haché

  • 2 CS de pâte miso – ou doubangjiang ou gochujang

  • 2 CS de sauce soja légère

  • 1 CS de saké

  • 1 CS d’huile pimentée – optionnel

  • 2 gousses d’ail

  • 1 petit morceau de gingembre frais

  • Le blanc de 2 cébettes/oignons nouveaux

  • 2 CS d’huile végétale neutre

  • Pour le tantanmen :
  • 250 g de nouilles à ramen séchés ou 4 portions de nouilles à ramen fraîches (~110 g par portion)

  • 2 œufs – vous pouvez compter un œuf entier par bol

  • 4 bok choys ou un bouquet d’épinards

  • 4 poignées de pousses d’haricots mungo

  • Des feuilles de moutarde vinaigrées – optionnel

  • Le vert des oignons nouveaux

  • 1 CS de vinaigre blanc

Directions

  • Pour la sauce au sésame :
  • Mélanger tous les ingrédients à l’aide d’un petit fouet
  • Répartir la sauce dans les 4 bols
  • Pour le bouillon :
  • Mettre l’eau, le lait de soja et le cube de bouillon dans un casserole et porter à ébullition.
  • Fouetter occasionnellement pour faire dissoudre le cube.
  • Réserver avant de répartir dans les 4 bols
  • Pour le porc :
  • Hacher l’ail, émincer le blanc des oignons nouveaux, peler et hacher le gingembre. Les réserver dans un petit bol
  • Mélanger le miso avec le saké et la sauce soja
  • Chauffer l’huile végétale dans un wok puis ajouter le porc. Faire revenir constamment jusqu’à ce que le jus de la viande ait évaporé.
  • Ajouter les aromates et continuer à faire revenir la viande jusqu’à ce que ces derniers dégagent leur parfum.
  • Puis ajouter la préparation au miso et mélanger bien. Lorsque le porc est bien enrobé de sauce, éteindre le feu et réserver.
  • Pour le tantanmen :
  • Porter une grande casserole d’eau à ébullition et cuire les nouilles en suivant les instructions sur le paquet. Égoutter les bien, garder l’eau de cuisson
  • Pendant ce temps, porter une petite casserole d’eau dans laquelle vous aurez ajouté le vinaigre à ébullition et cuire les œufs pendant 7 minutes. Transférer les œufs dans un bol d’eau glacée et laisser les refroidir avant de peler
  • Couper les bok choys en quatre sur la longueur en partant du bas puis laver les sous l’eau froide. Laver également les pousses d’haricots mungo
  • Blanchir les bok choys dans l’eau de cuisson des nouilles pendant une minute puis les pousses de haricots 30 secs puis essorer
  • Hacher finement les feuilles de moutarde si vous en avez
  • Dresser les bols de ramen en versant d’abord le bouillon de poulet sur la sauce au sésame puis mélanger délicatement au fouet pour dissoudre la sauce
  • Enfin ajouter le porc, l’œuf mollet coupé en deux, les légumes ainsi que le vert des oignons et servir immédiatement

Notes

  • Ici la mise en place est primordiale pour ne pas vous sentir submergé par la liste des ingrédien
  • Vous pouvez préparer le tantanmen en végétarien ou végétale; lisez l’article pour les suggestions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*